| Page d'accueil > À ce sujet
A cartoon drawing of a smiling liver. The liver is red with black contours, it has big round eyes and welcoming smile. On hand on a hip, the other inviting you in.

La campagne Worth the Cure (Vaux un traitement ) est développée à partir d'ateliers communautaires d'enseignement et d'éducation sur l'hépatite C organisés par Treatment Action Group (Groupe d’action pour le traitement) et le Hepatitis C Mentor and Support Group à New York. Les participants aux ateliers ayant une expérience vécue ne pouvaient pas se voir prescrire ou accéder au reméde en raison des régimes d'assurance, en particulier Medicaid pour les patients à faible revenu, qui refusaient la couverture et rationnaient les traitements en fonction de la progression de la maladie hépatique, des exigences d'abstinence ou des restrictions liées au statut de prescripteur. Des restrictions de traitement similaires continuent d'exister dans d'autres États américains et dans le patchwork des programmes d'assurance. En plus des restrictions de traitement, au niveau mondial, les versions de marque et génériques du remède n'ont pas été enregistrées ou sont confrontées à un manque de concurrence des fournisseurs dans les pays à revenu faible ou modéré. Les personnes vivant avec l'hépatite C, en particulier celles qui sont affectées de manière disproportionnée - les personnes qui consomment et s'injectent des drogues, les personnes en prison, en détention et les réfugiés, les personnes qui sont logées de manière instable - ont des droits humains universels à la science et à la santé. 

Des progrès ont été réalisés aux États-Unis et dans d'autres pays à revenu élevé pour supprimer toutes les restrictions de traitement et intensifier le dépistage et les soins du VHC. À l'échelle mondiale, le traitement continue d'être limité, en particulier dans les PRITI. De plus, les versions de marque et génériques du traitement contre le VHC n'ont pas été enregistrées dans plusieurs pays et il y a un manque de concurrence entre les fournisseurs dans les PRITI, ce qui entraîne des prix élevés. Les personnes vivant avec le VHC, en particulier les personnes qui sont touchées de manière disproportionnée - les personnes qui consomment et s'injectent des drogues, les personnes en prison, les centres de détention et les réfugiés, les personnes qui sont logées de manière précaire - sont privées de leurs droits humains universels à la science et à la santé.

Afin de fournir une assistance technique, nous avons compilé des ressources de plaidoyer, des modèles de lettres et un outil de conception collaborative pour aider les militants à enregistrer le traitement de l'hépatite C et à lever les restrictions de traitement dans leurs pays et juridictions.

Nous méritons la guérison !

FR